• Et... Elda Ganli, dernier personnage de cette série !

    Vous pouvez trouver les fiches de personnages ICI. Le scénario de Karidel est en cours d'écriture, j'ai un peu plus de choses à raconter que ce que je pensais au départ ^^'

    J'en profite pour vous annoncer l'ouverture d'une nouvelle rubrique consacrée aux Chroniques d'Estynoss, qui contiendra tous les articles sur le monde, les peuples et autres, mais également sur le jeu de rôles, les règles, des scénario... Ce n'est pas encore très remplis, mais ça va venir ^^

    Photoshop CC
    2h


    1 commentaire
  • Cinquième personnage : Kalaï Shane

    Humaine du peuple des teynkis, ils sont connu pour être particulièrement doués avec la magie.

    Photoshop CC
    2h


    7 commentaires
  • Le système de jeuLe seul dé dont vous aurez besoin est un dé à 20 faces

    Une grande partie du jeu s'effectue par narration : le Maître de Jeu décrit une situation et les joueurs expliquent comment ils aimeraient intervenir. Les personnages peuvent imaginer faire n’importe quelle action dans n’importe quelle situation. Cependant, comme dans la vraie vie, les compétences du personnages et des évènements imprévus peuvent mettre à mal ce qui était prévu.

    Aussi, le MJ peut choisir de faire effectuer des tests aux joueurs pour valider une action.

    Les personnages disposent de différents points de caractéristiques, ainsi que des compétences plus spécifiques leur donnant des avantages dans certaines situations.

    Pour savoir si une action a été correctement ou non accompli, les joueurs lancent un dé 20 et comparent son résultat à leurs points. Cette action s’appelle faire un test.

    Réussite ou échec
    Chaque caractéristique des personnages est comprise entre 0 et 20. Plus la valeur est élevée, plus le joueur à de chance de réussir son test. Pour qu’un action réussisse, le résultat du dé doit être inférieur ou égal à la valeur de la caractéristique testée. La différence entre la valeur de la caractéristique et le résultat du dé s’appelle l’Indice.

    Exemple

    Alarik à 12 en Physique. Pour déplacer une grosse pierre, il doit faire un test de Physique.
    Résultat : 10.
    L'action est réussie, avec un indice de 2

    Avant de lancer le dé, le joueur annonce clairement son action. Un fois le dé lancé, on calcule l’indice de réussite qui déterminera la résolution de l’action.

    indice = caractéristique - dé

    Si le test a réussi, plus l’indice est grand, plus le résultat de l’action est proche de ce que voulait le joueur. En cas d’indice important, le MJ peut même rajouter des éléments bénéfiques au joueur.
    Si le test a échoué, c’est le MJ qui choisi ce qu’il se passe, en ajoutant plus d’éléments négatif pour le joueur ou le groupe plus l’indice est important.

    Si vous jouez avec les règles simplifiées, vous pouvez décider de ne pas prendre en compte l'indice

     

    Réussite critique et échec critique

    Il existe deux situations particulières dans lesquelles le niveau de caractéristique d’un personnage n’est pas pris en compte pour la résolution des actions.

    Lorsque le résultat du dé est 1 : Quel que soit l’indice qui aurait dû être appliqué, un résultat de 1 est toujours une réussite critique, qui correspond à un indice de 20.

    Lorsque le résultat du dé est 20 : Un résultat de 20 est toujours un échec critique, même si le personnage à 20 points de caractéristique. Il correspond à un indice de -20.


    votre commentaire
  • Nahel

    Je suis beaucoup plus à l'aise pour faire des portraits ! Moins prise de tête, et plus agréable à dessiner ^^

    Encore un personnage prédéfini pour le scénario qui à enfin un nom : "Karidel". Encore deux personnages à faire et vous en saurez plus sur ce scénario ;)

    Photoshop CC
    1h30


    3 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires